Catégories
Tuto

Créer son album de A à Z

Envie de faire un album et pas moyen de mettre la main sur une collection de papier en adéquation avec votre thématique ? Pourquoi ne pas les faire soi même ?

L’idée m’est venue quand je cherchais désespérément une collection de papiers sur le thème de mon album : mes vacances dans le Jura. Je cherchais donc une collection sur le thème des vacances dans la nature. Tout ce que je trouvais était soit liés aux vacances à la mer ou bien sur l’automne mais rien sur des vacances proche de la forêt. Du coup, une petite idée a germé dans ma tête : j’allais moi même créer mes papiers en utilisant ma gelliplate et des peintures acryliques ^^

Voici en vidéo le tuto pour créer ses propres papiers :

Une fois les papiers réalisés, il reste à les customiser un minimum ^^ J’ai filmé deux exemples que vous trouverez ci-dessous mais il existe de multiples façon de décorer ses propres papiers 😉 J’ai principalement utilisé des pochoirs, tampons …

Une fois mes papiers terminés, il suffisait de les redimensionner et de les coller avec du double face sur un papier noir rigide. Pour ce papier, j’utilise ce qui est vendu comme couverture de dossier. C’est un papier épais qui permet d’obtenir une certaine rigidité au niveau des pages. Ensuite, il ne reste plus qu’à laisser cours à son imagination pour construire son album et y apposer les photos et la décoration 🙂

Catégories
Tuto

Réaliser des fonds avec la Gelliplate

Pour créer des fonds soi même, rien de tel que d’utiliser la Gelliplate (ou la Gel Press).

Pour ma part, j’ai la Gelliplate de dimension 20 x 25 cm, ce qui permet de faire des fonds d’assez grande taille 🙂 Sachez également que le Gelliplate ou la Gel press sont en fait le même produit mais de marques différentes.

Tout d’abord, il faut savoir que la Gelliplate est un outil fragile : il ne faut pas utiliser d’outils susceptibles de la rayer, il est nécessaire que la plaque reste le plus uniforme possible. En général, ses deux faces sont protégées par une feuille de rhodoïd. Personnellement, quand je l’utilise, je n’enlève qu’une seule de ces feuilles afin de conserver l’autre face intacte. Néanmoins, en faisant comme cela, la plaque n’adhère pas au plan de travail. Il est tout à fait possible d’enlever les deux rhodoïds de protection ce qui permettra à la Gelliplate (ou la Gel press) d’adhérer au plan de travail  et donc de ne pas glisser.

La Gelliplate s’utilise avec des peintures et des encres (en pad ou liquide) et un rouleau (aussi appelé “brayer”) . Les encres auront tendance à coloriser la plaque mais rassurez vous cela n’a aucune incidence pour les utilisations ultérieures. Quand on l’utilise avec de la peinture, il faut mettre assez peu de matière car le rouleau va venir étaler la peinture sur l’ensemble de la plaque. Pour donner des effets au fond, et au delà de mettre plusieurs couleurs, il est possible d’utiliser des pochoirs, des masks, des tampons, des outils pour donner des effets (type pinceaux de chez Prima ou des spatules spécifiques). Il est aussi possible d’utiliser des outils du “quotidien” comme par exemple de la gaze, une éponge, des feuilles d’arbres …. la seule limite sera d’utiliser des choses qui ne risquent pas de venir abîmer la plaque.

Concernant le nettoyage, j’utilise des lingettes pour bébé et je laisse sécher. Il est possible aussi de sécher avec un chiffon mais dans ce cas il faut utiliser une matière qui ne peluche pas et qui reste douce.

Pour voir la réalisation de certains de mes fonds, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous :

Catégories
Tuto

Faire ses embellissements maison

Depuis quelques temps je réfléchis à deux choses : comment utiliser mes chutes de papier et comment utiliser mon matériel autrement ?

J’ai trouvé une réponse 🙂 L’idée est de faire des embellissements maison qui viendront ensuite agrémenter des créations : mini album, ATC, cartes … Pour ma part, ça m’a permis aussi d’utiliser des dies que je n’ai pas l’habitude d’utiliser (tag, étiquettes, ronds festonnés, coeur ….) ainsi que des petits embellissements que j’ai en “fin de stock” comme des fleurs par exemple. Ce type d’embellissement est aussi l’occasion d’utiliser des découpes que je reçois lors d’échanges.

Pour créer mes embellissements, je me suis aussi constituer un petit stock de découpes avec mes dies. De temps en temps il m’arrive de sortir tous mes dies et de réaliser pas mal de découpes, comme ça je ne suis pas prise au dépourvue quand je dois faire un échange ou quand je me lance dans un projet où je sais que je vais utiliser pas mal de découpes ^^

Ensuite, il s’agit d’assembler deux ou trois découpes ensembles en coordonnant les couleurs puis d’ajouter quelques éléments comme par exemple des fleurs, des demie perles, des perles de pluie, des brads/oeillets …. La seule limite est son imagination finalement. Et encore, si on sèche au niveau de l’inspiration, il suffit de surfer sur Pinterest qui reste une mine d’or pour trouver des idées et éventuellement de les adapter en fonction du matériel dont on dispose.

Voici une petite vidéo où je vous montre comment j’ai réalisé quelques embellissements :

Catégories
Tuto

Tuto Shaker Jar

Lors d’un échange avec l’une de mes abonnées, j’ai reçu une shaker jar. Du coup, j’ai voulu savoir comment en faire, car je trouve qu’il s’agit d’un embellissement super sympa à ajouter dans mes créas scrap.

La personne avec qui j’ai échangé m’a envoyé le lien d’une vidéo américaine qui présente comment réaliser ces shakers jars. En barre d’info de cette  vidéo, il y a les fichiers à télécharger pour imprimer les petits pots.

Pour ma part, je les ai imprimés sur un papier dont le grammage est assez important. Ensuite, j’ai détouré les petits pots avec une paire de ciseau et j’ai glissé les petits pots dans une pochette plastique. A l’aide de ma Fuse (embout roulette) et d’une règle en métal (attention à ne pas utiliser du plastique), j’ai soudé le plastique tout autour du papier en laissant une ouverture pour y glisser quelques petits éléments. Avant de les glisser, je découpe avec mes ciseaux tout autour des soudures et ensuite je remplis les shakers. Pour cela, j’utilise des sequins, des perles de rocailles, etc … Pour finaliser, je soude l’ouverture et je m’assure que tout est bien scellé.

Pour que les soudures tiennent bien, il faut laissez la Fuse chauffer suffisamment (en général une dizaine de minutes suffisent) et il faut également prêter attention à ne pas faire les soudures trop rapidement. Il faut prendre le temps de passer la petite roulette.

J’ai aussi testé une autre méthode (celle-ci je ne l’ai pas vu en vidéo, mais je n’ai pas la prétention d’avoir visionné toutes les vidéos traitant de ce sujet ^^). Cette méthode consiste à tamponner un petit pot directement sur la feuille plastique. Dans ce cas, il faut utiliser une encre adaptée, comme la Stazon par exemple. Une fois que l’encre est sèche, il suffit de passer la Fuse autour du motif. Pour ma part, j’utilise une règle en métal pour être sûre de bien suivre les contours. Ensuite, de la même manière que tout à l’heure, il faut laisser une ouverture pour y glisser des éléments et découper autour des soudures pour obtenir la shaker. Une fois les éléments glissés à l’intérieur, il ne reste plus qu’à fermer l’ouverture avec la Fuse.

On peut aussi utiliser d’autres motifs pour créer des embellissements shaker de différentes formes. Dans ce cas, soit on utilise la première méthode et on imprime sur un papier épais les motifs que l’on souhaite ; soit on tamponne directement le motif sur la pochette plastique. On peut aussi tamponner recto verso mais uniquement si le motif s’y prête. Je déconseille aussi d’utiliser des motifs trop complexes qui rendraient difficile la réalisation du contour avec la Fuse.

Il ne vous reste plus qu’à faire chauffer la Fuse ^^

Et voici la réalisation en vidéo :

Catégories
Tuto

Structure d’un flipbook

Aujourd’hui, on va parler flipbook … et concours ^^

Le flipbook est comme un mini album, très simple, destiné à contenir des goodies en vue d’un échange. J’ai décidé d’en faire un en vue de mon concours pour fêter mes 500 abonnés sur ma chaîne Youtube 🙂

Concernant la structure, j’ai opté pour un papier noir dont le grammage est assez élevé. J’ai pris 2 feuille A4 dans lesquelles je suis venue couper 4 carrés de 15 cm de côté. Enfin, il y en a 2 qui ont 15 cm de côté, les 2 autres étant légèrement moins grands de quelques millimètres sur 2 côtés puisque le format A4 ne mesure pas exactement 30 cm en longueur. Les carrés plus petits seront les pages qui se rabattent, de cette manière les pages se plieront sans problème.

La structure est faite de manière à avoir les 2 carrés de 15 cm de côté côte à côte, un carré plus petit en haut de celui qui est à gauche (la page du haut se rabat donc sur la page de gauche par le haut de celle-ci), et l’autre carré plus petit en bas de celui qui est à droite (la page du bas se rabat donc sur la page de droite par le bas de celle-ci). Comme il s’agit d’un flipbook, le principe consiste normalement à fixer les pages entre elles avec du masking tape. Néanmoins, ces derniers ont tendance à se décoller. Pour pallier ce problème et renforcer la structure du flipbook, j’assemble mes pages entre elles avec du scotch tout en laissant 2 millimètres d’espace entre chaque page. Cet espace permet de bien plier chaque page.

Au niveau des papiers, j’ai opté pour un bloc 15 x 15 de chez Nellie Snellen et dont les papiers sont assez vintage. Je choisi des coloris de pages dans les tons marrons et vert. Chaque papier est retaillé de manière à mesurer 14,5 x 14,5 et tous les bords sont encrés avec la Distress “Vintage Photo”. Ensuite, j’utilise un bâton de colle classique pour fixer mes papiers.

Ensuite, vient l’étape du masking tape. J’en ai choisi 3 : un de couleur vert olive, un doré avec le mot “hello” et un marron. Pour la structure de l’album, j’ai essentiellement choisi le vert olive et un peu le doré. Le masking tape marron a été utilisé un peu pour décorer l’intérieur.

Pour la décoration, je ne voulais pas trop en faire car l’idée de ce flipbook est d’être réutilisé en mini album par la personne qui gagnera mon concours. Par conséquent, j’ai juste ajouté des tamponnages avec des tampons de fonds (Nellie Snellen, Florilège Design et Aladine). Comme je souhaitais que mes tamponnages restent discrets, j’ai utilisé ma Distress “Vintage Photo” pour les réaliser. J’ai aussi utilisé des pochoirs et masques (Heidi Swapp, Scrapberry’s, TCW) pour compléter la décoration. Un seul tamponnage a été fait à la Versafine Noire.

* Attention Spoiler*

Avec les chutes de papier noir, j’ai ajouté des pochettes. Celle-ci sont décorées soit avec du masking tape, soit avec des chutes de papier coordonnées. Pour les bordures, j’ai utilisé des perforatrices. J’ai fixé mes pochettes avec du double face.

Les modalités du concours :

1- Etre abonné(e) à ma chaîne Youtube (en mode public de préférence)
2- Répondre en message privé à la question “Quelle est ma Distress favorite ?”. La réponse ne devra pas être mise en commentaire. Il faudra m’envoyer un mp soit sur Youtube (il faut cliquer sur la petite bulle à droite) soit un mp sur facebook (il faut cliquer sur la petite bulle qui est dans la barre du haut). Si vous n’y arrivez pas, faite moi signe en commentaire.
3- Indiquer en commentaire de la vidéo concours que vous participez (sans donner la réponse à la question)

Je répondrais à chaque participant(e) pour indiquer que j’ai bien pris en compte la participation. Si vous voyez que vous n’avez pas de réponse au bout de quelques jours, relancer moi en commentaire (toujours sans donner la réponse à la question).

Je ferais le tirage au sort le 17 décembre dans la journée parmi les bonnes réponses et la vidéo sera postée entre le 17 et le 21 décembre.

Si vous avez des questions : n’hésitez pas à me les poser en commentaire de ma vidéo.

En attendant, voici la vidéo tuto sur la structure de mon flipbook :

Catégories
Tuto

Home Deco : cadre aux couleurs de la France et l’Espagne

Ici, je vais surtout lister le matériel nécessaire à la réalisation de cet Home Déco.

Pour voir le tuto sur la réalisation de ce cadre, je vous invite à visionner les vidéos correspondantes sur ma chaîne Youtube. Pour rappel, il s’agit d’un home déco qui m’a été demandé et qui devait respecter 3 contraintes :

  • Utiliser seulement les couleurs des drapeaux Français et Espagnol
  • Prévoir un emplacement pour une médaille (environ 2,5 cm de diamètre)
  • Une phrase en espagnol : “Tú, yo, y nuestra casa”

Voici la liste du matériel que j’ai utilisé :

Pour le support (et sa préparation) :

  • 2 boites en bois de 10 cm environ de côté (à l’origine il s’agit du contenant dans lequel sont vendus les embellissements en bois de chez action)
  • 2 châssis entoilées de 7 cm de côté
  • du papier de verre pour poncer des matériaux tendres (grains fins)
  • du gesso + 1 pinceau
  • 1 tapis en teflon pour protéger votre espace de travail (facultatif)
  • 1 heat gun (facultatif)
  • 1 toile 24 x 30 cm
  • de la cartonnette
  • du velcro

Pour la colorisation des supports :

  • des encres liquides : jaune, rouge et bleue (Lemon Zest, Postbox Red et London Blue de chez Dylusions)
  • des brushos (et un vaporisateur d’eau) : Lemon, Scarlet, Ultra Marine
  • 1 pinceau (pour appliquer les encres) et un essuie tout (pour absorber le surplus)
  • de la peinture acrylique bleue et dorée
  • 1 rouleau à peinture
  • 1 pinceau mousse rond
  • 1 pochoir motif “ronds”
  • 1 marqueur métallique doré
  • du vernis mat (en spray)

Pour la décoration :

  • des embellissements en bois
  • 1 encre liquide blanche (Edelweiss, Art’n Bio), 1 encreur blanc (Frost White, Color Box), 1 gelato (Metallic Icing) + 1 pinceau (pour coloriser les embellissements en bois)
  • 1 pochoir “patte de chien”, de la modeling paste, une spatule
  • 2 faux timbres espagnols
  • 1 clé en métal (bronze)
  • 1 marqueur noir (Memento)

Pour coller :

  • un pistolet à colle chaude
  • de la colle blanche

Résultat final :

Catégories
Tuto

Carte « Sac à main »

Me revoici dans le cadre du projet des invitations pour ma Maman et cette fois je reviens avec une carte en forme de sac à main.

En faisant un tour chez Action, j’ai trouvé une carte en forme de sac à main et lorsqu’on tirait sur l’anse du sac, on avait la carte à l’intérieur sur laquelle on pouvait glisser une carte cadeau. La carte en elle même était assez moche de par ses couleurs criardes mais je l’ai quand même achetée pour pouvoir récupérer le gabarit qui lui restait intéressant.

Une fois chez moi, j’ai tout simplement décollé soigneusement toutes les parties de la carte qui étaient  assemblées, l’idée étant de pouvoir reporter sur un papier de mon choix le gabarit du sac. J’ai ensuite pris les mesures de tous les côtés et des endroits où se situent les plis. Pour toutes les mesures, voici ci-dessous le patron (cliquez dessus pour agrandir l’image) ou bien allez voir ma vidéo en bas de l’article, les mesures y sont également visibles  :

Pour la base du sac:

J’ai choisi un papier rose assez épais (mais pas trop quand même) de manière à rendre la création assez rigide. Le cardstock est idéal. Pour reporter mon gabarit sur mon papier, j’ai tout simplement posé le patron dessus et j’ai fait les contours au crayon à papier. Je me suis aidée des plis existants pour faire des repères et ensuite je n’ai plus qu’à reporter quelques mesures et à tracer (avec une règle) les quelques repères pour bien visualiser où devront être les plis. Ensuite, il reste à découper. Cette étape est importante car si on découpe en déviant de quelques millimètres, cela se verra au moment du pliage car ça ne tombera pas juste. Néanmoins, il sera toujours possible de faire quelques ajustements, mais ça n’est pas l’idéal. Une fois le gabarit obtenu, il reste à marquer les plis. Pour cela, je me suis aidée de mon massicot qui fait également table de rainurage. Cet outil n’est pas indispensable mais il aide bien quand même à marquer les plis. A ce moment là, il ne faut pas oublier de découper la petite encoche soit en utilisant une paire de ciseaux, soit en utilisant une perforatrice ronde.

Ensuite il suffit de coller les languettes sur les côtés. J’ai utilisé du double face, mais on peut aussi prendre de la colle liquide si on préfère, mais dans ce cas il faut faire attention de ne pas trop en mettre car si ça déborde ce sera compliqué d’essuyer. J’ai aussi collé la languette du haut car à la base elle sert de “stop” empêchant de sortir l’intégralité de la carte glissée à l’intérieur. Comme je ne compte pas m’en servir en tant que tel, j’ai décidé de la coller (on peut aussi la couper).

Pour finaliser, j’ai encré tous les bords avec la Distress “Aged Mahogany”.

Pour la carte à l’intérieur :

Je ne vais pas tout à fait réaliser le même modèle. Déja, je ne vais pas ajouter la languette existante car comme dit précédemment, je ne vais pas utiliser le système du “stop”. D’autre part, je ne compte pas offrir une carte cadeau avec cette carte. Elle me servira à mettre mon texte pour l’invitation. Je n’ai donc pas besoin de la partie “pochette” présente sur le modèle.

Toujours sur mon papier rose, je pose mon modèle et je réalise le contour avec un crayon à papier puis je coupe le rectangle obtenu. Avant d’aller plus loin, je vérifie que ce rectangle entre sans problème dans ma base de carte en forme de sac. Si le rectangle est trop grand, il suffit juste d’ajuster. J’encre aussi les bords avec la même Distress.

Pour l’anse du sac, j’utilise un ruban blanc de récupération (les rubans qu’on a au niveau des épaules sur les vêtements qu’on achète). Je viens le fixer avec du scotch et par dessus je viens coller un papier à motifs dont j’ai au préalable encré les bords. Si on veut une deuxième anse, il suffit de répéter l’opération de l’autre côté. Pour ma part, j’ai juste ajouté un papier à motifs de l’autre côté.

La décoration du sac à main :

Pour le devant, j’ai pris une carte provenant d’un bloc de chez Prima. j’ai encré les bords avec la Distress “Aged Mahogany” et avant de la coller, j’ai réalisé une petite encoche. De chaque côté de la carte, j’ai collé avec mon pistolet à colle chaude du ruban blanc en forme de vague. Puis sur le bas du sac, j’ai fixé un morceau de dentelle. Sur le côté gauche de ma carte, j’ai ajouté un camée, une arabesque pailletée et 3 fleurs. Sur ma carte Prima, il  avait l’inscription “Happy” … il m’a suffit d’ajouter “Birthday” avec un alphabet doré.

Pour visionner la réalisation de ce tuto en vidéo :

Catégories
Tuto

Tuto Home Déco Cadre 2/2

Et voici la suite de mon Home Déco. Cette fois, il s’agit de se concentrer sur les éléments qui vont constituer ma toile.

Pour la décoration, j’ai opté pour des découpes que j’ai obtenues grâce à des dies :

  • feuillages, dies Sizzix et Kesi’art
  • coin, die “Action”
  • “All tyou need is love”, die Kesi’art

J’ai également pioché dans des restes de fleurs dont je ne savais pas quoi faire, elles sont toutes en tissu mis à part une qui est en papier. J’ai ajouté quelques autres embellissements :

  • un cœur en liège
  • 2 embellissements en métal : un cœur, et un petit ange
  • une bande de 1,5 cm de large de carton ondulé
  • une espèce de grosse perle de pluie dans les tons bleus (pour faire un cœur de fleur)

L’ensemble de ces éléments de décoration a été colorisé de manière à rester dans les mêmes tons que ceux de ma toile. J’ai donc utilisé mes encres “Menthe Glaciale” (Art’n Bio) et “London Blue” (Dylusions, Ranger). Toutes mes découpes, même si elles étaient réalisées dans différents papiers avec des coloris divers, ont été pshittées avec ces encres, j’ai également fait la même chose avec la bande de carton ondulé et le cœur en liège. Je me suis aidée d’un pinceau pour uniformiser la “colorisation”. Pour les autres embellissements, notamment les fleurs et les 2 embellissements en métal, j’ai passé une couche de Gesso avant de procéder à la colorisation. Pour coloriser, j’ai d’abord utilisé la “Menthe Glaciale” en la pshittant de près et ensuite la “London Blue” en la pshittant de plus loin.

Ensuite, et toujours dans l’optique de rester coordonnée au ton de la toile, j’ai ajouté à l’aide d’un pinceau une touche de doré avec la “Mica Powder Gold” (Prima) sur tous mes embellissements.

Pour matter la photo qui sera présente sur la toile, j’ai choisi un papier dans les tons bleus foncés qui provient du bloc 15 x 20 cm de la collection “Baroque” de chez Toga. Ma photo mesure 11 x 15 cm.

Ensuite, j’ai mis en place tous mes éléments sur la toile et j’ai collé l’ensemble avec mon pistolet à colle chaude.

A ce moment, là, je me suis rendue compte  que j’avais oublié de peindre les tranches de la toile. J’ai donc choisi de prendre mon marqueur noir (Posca) pour masquer les arrêtes blanches.

Pour encadrer le tout, j’ai opté pour un cadre de 30 x 40 cm  et qui permet de coller la toile sur le support tout en ayant de l’espace entre la toile et la vitre. Ainsi, le relief des embellissements collés sur la toile ne pose pas de souci. J’ai fixé la toile sur le support blanc du cadre toujours avec mon pistolet à colle chaude. A titre d’information, j’ai trouvé mon cadre chez Ikéa, j’en ai également vu de différentes tailles chez Zodio. Il faut juste  bien prêter attention au fait qu’il doit y avoir un espace entre le support sur lequel on fixe la toile (ou tout autre projet ayant du relief) et la vitre. Pour ma part, ma toile étant globalement dans des tons foncés, j’ai opté pour un cadre noir puisque le support blanc sur le quel est collé ma toile est encore visible et vient faire ressortir mon projet par rapport au cadre.

Je vous laisse apprécier la réalisation de ce projet en vidéo :

Catégories
Tuto

Tuto Home Déco Cadre 1/2

Me revoici avec un projet Home Déco : il s’agit d’une toile que j’ai encadrée ensuite.

Ma toile mesure 24 x 30 cm. Avant de commencer quoique ce soit, j’ai imperméabilisé la toile en mettant 4 couches de gesso. J’ai séché au heat gun entre chaque couche. Ensuite, pour donner un peu de relief à ma toile et éviter un aplat de couleurs posées sur la toile, j’ai ajouté un motif à l’aide d’un pochoir et de la pâte à relief. Une fois terminé, j’ai séché le tout toujours avec le heat gun.

Etant donné que j’avais déjà plus ou moins choisi mes embellissements que je voulais utiliser et pour me donner idée de ce que ça allait donner sur ma toile, j’ai réalisé ma “mise en page”. Pour ce faire, j’ai utilisé une photo qui avait la même taille que ma photo finale (mais dont je n’avais pas encore le tirage au moment où j’ai fait cette “mise en page”)

Etape 1 :

Pour peindre ma toile, j’ai choisi de ne pas y aller directement avec le pinceau car avec ce dernier je trouve le résultat trop lisse. J’ai donc utilisé ma Gelliplate. Au niveau des couleurs, j’avais envie d’un résultat final turquoise avec des reflets dorés. J’ai donc opté pour de la peinture acrylique bleue, verte et doré nacré. J’ai répété l’opération à de nombreuses reprises ^^ tout simplement car ma Gelliplate est plus petite que ma toile et car le résultat n’était pas très opaque sur la toile. Cette technique comporte de nombreux inconvénients : déjà la toile n’est pas entièrement recouverte dans le sens ou beaucoup de blancs subsistent notamment autour des motifs en relief et comme la Gelliplate est plus petite que la toile, on voit les lignes de démarcation. Pour autant, je ne voulais pas me résoudre à peindre directement la toile au pinceau !!

Etape 2 :

Pour combler les blancs et pour rajouter des reflets dorés, j’ai pris ma “Mica Powder Gold” de chez Prima et j’en ai appliqué de manière aléatoire sur ma toile. J’ai complété avec une peinture violette qui a des reflets Gold. Néanmoins, le fond que j’obtenais, même s’il était sympa, ne correspondait pas trop à ce que j’avais en tête. Comme je ne voyais pas comment faire, j’ai décidé de me laisser le temps de la réflexion et voir ce que je pouvais faire^^

Etape 3:

Après une semaine de réflexion, j’ai finalement décidé d’utiliser des encres pour finaliser la “colorisation” de la toile et qu’elle soit bien recouverte. Pour rester dans les mêmes tons, j’ai opté pour les encres “Menthe Glaciale” (Art’n Bio), “London Blue” (Dylusions, Ranger) et la “Perfect Pearls Mists Kaki” (Ranger). J’ai pchitté ces 3 encres jusqu’à obtenir un fond qui me convenait.

Etape 4 :

Pour finaliser le fond de ma toile, j’ai ajouté des tamponnages. Dans un premier temps, j’ai tamponné un motif “craquelé” (tampon de fond, Bo Bunny) puis j’ai complété avec un tampon avec des motifs “triangle” (Florilège Design). J’ai utilisé une encre Stazon noire pour mes tamponnages et je n’ai pas cherché à faire des tamponnages parfaits, je n’ai donc pas ré-encré à chaque tamponnage. L’idée étant d’avoir des motifs plus ou moins estompés pour réaliser mon fond.

Pour voir en vidéo la réalisation de cette toile, je vous invite à cliquer ci-dessous :

Catégories
Tuto

Enveloppe Cadeau Noël Bleue

Cette semaine, je vous présente l’enveloppe cadeau réalisée pour mon Papa 🙂

La conception de l’enveloppe est exactement la même que pour l’enveloppe cadeau rose, je vous renvoie donc à cet article 🙂

Ici, le papier provient des Editions Infocréa. L’encrage du papier a été fait avec la distress “Broken China”.

J’ai opté pour un papier bleu irisé uni pour l’intérieur du rabat du haut. Pour l’intérieur de l’enveloppe, j’ai pris un papier à motif dans les tons bleus. Le masking tape est également dans les mêmes tons.

Pour fermer l’enveloppe, j’ai choisi de prendre un ruban bleu foncé. Avant de coller l’enveloppe, j’ai percé un trou sur le rabat du bas et j’ai glissé le ruban (en m’aidant d’une aiguille) de manière à le fixer avec du scotch. Ensuite, et contrairement à ce qu’on voit dans la vidéo, j’ai fait passer le ruban sur le devant de ma carte puis je le refait passer dans un trou percé sur le rabat du haut de l’enveloppe, et enfin, je viens le coincer à l’arrière sous le ruban déjà présent.

Pour la décoration j’ai un peu galéré ^^’ Avec un die, j’ai découpé un sapin dans le même papier bleu irisé utilisé précédemment et j’ai utilisé un crayon blanc pour en faire les contours. J’ai collé ce sapin avec de la colle blanche … bon évidemment ça a débordé de tous les côtés… heureusement que j’avais un chiffon à proximité !!! Je suis venue fixée une étiquette avec de la mousse 3D. Il s’agit d’une étiquette faite maison : j’ai tout simplement tamponné avec de l’encre Stazon noire une étiquette sur un papier bleu et j’ai ensuite détouré le tamponnage. J’y ai inscrit “Papa” avec un stylo bleu.

J’ai ajouté des flocons obtenus avec un die (Nellie Snellen) et un papier bleu foncé. Pour les réhausser un peu, j’ai passé du glossy accent dessus.

Et mon enveloppe est terminée, il ne reste plus qu’à y placer les petites surprises 🙂

Ci-dessous, la vidéo où je la réalise :